Bonus #1 | Peter Pan

Roman : J.M. Barrie, Peter Pan, édition de 1991.

Dessin animé : Disney, 1953.

Film : Peter Pan, 2003, réalisé par P.J. Hogan ; avec Jason Isaacs, Jeremy Sumpter et Ludivine Sagnier.

Comédie musicale : Peter Pan, The Never Ending Story et une adaptation par la compagnie amateur Green Parrot.

La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin.

Aujourd’hui, je partage avec vous quelques réflexions personnelles au sujet de l’œuvre de Peter Pan et quelques unes de ses nombreuses adaptations. J’ai eu l’occasion de voir hier soir une adaptation de la comédie musicale Peter Pan. J’ai découvert cette histoire avec le dessin animé de Disney, qui a toujours été mon Disney préféré. Je n’avais cependant jamais lu le roman de J.M. Barrie, ce que j’ai enfin fait ce week-end, avant d’aller voir la pièce.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette histoire, en voici un rapide résumé… La famille Darling – les parents, trois enfants et leur chienne Nana – vivent à Londres vers la fin du 19e siècle. Wendy, l’aînée, raconte tous les soirs à ses frères des contes de fées et de pirates et les aventures du terrible Capitaine Crochet. Leur héros préféré est Peter Pan, un garçon qui ne grandit pas. Il vit au Pays Imaginaire (Neverland) avec sa bande, les Enfants Perdus, et part chaque jour à l’aventure avec les Peaux-Rouges et les pirates de l’île. Un soir, il se glisse dans la maison et persuade les enfants Darling de l’accompagner. Ceux-ci s’envolent alors avec lui et rencontrent les Enfants Perdus, les sirènes et les Peaux-Rouges. Mais le Capitaine Crochet découvre la cachette de Peter Pan et décide d’en finir une fois pour toutes avec le garçon en enlevant ses amis. Peter Pan va alors affronter son vieil ennemi pour sauver tous les enfants et permettent à Wendy et ses frères de rentrer chez eux…

-Maintenant, je suis une grande personne, ma chérie. Quand on grandit, on désapprend à voler.

-Pourquoi désapprend-on ?

-Parce qu’on n’est plus assez joyeux, innocent et sans cœur. Seuls les sans-cœur joyeux et innocents savent voler.

Comme je l’ai expliqué, ma première rencontre avec l’histoire de Peter Pan s’est faite au travers du dessin animé Disney ; quelques années après, j’ai vu le film sorti en 2003. J’ai également vu le spectacle Peter Pan, The Never Ending Story et à présent une autre adaptation de la comédie musicale. Ayant enfin lu le roman, j’ai pu relever les différences qui existent entre les différentes adaptations. Le dessin animé Disney a bien sûr adouci les choses, comme Disney le fait souvent puisque ces films s’adressent à des enfants. Par exemple, dans le roman, on assiste plusieurs fois à la mort de certains personnages (surtout des pirates) et le narrateur ajoute même qu’il arrive à Peter de tuer les enfants s’ils grandissent, ce qui est beaucoup plus violent que ce qu’on voit dans les différents films et adaptations théâtrales que j’ai pu voir. Mais, paradoxalement, le roman induit également que ce qui se passe au Pays Imaginaire n’est peut-être qu’un jeu, une aventure imaginée par ces enfants. Le narrateur explique notamment que les enfants «font semblant» de manger et de boire, ou qu’ils jouent à former une famille dont Peter et Wendy seraient les parents. Les conflits entre Peaux-Rouges et pirates sont également régis par des règles très strictes, et lorsque le Capitaine Crochet désobéit à ces règles, ces ennemis se sentent trahis et considèrent cela comme injuste, comme le feraient des enfants qui jouent à se battre.

Comme je viens seulement de lire le roman, je me suis longtemps représenté Peter Pan comme on le voit dans le dessin animé, et plus tard dans le film. Dans le roman de J.M. Barrie, cependant, les personnages sont présentés d’une manière assez différente, et j’ai été un peu déçue à certains niveaux. Ainsi, le personnage éponyme est beaucoup plus arrogant et insolent que dans les films, et se comporte réellement comme un enfant. Quant à Wendy, qui est un personnage que je n’ai jamais beaucoup apprécié dans le dessin animé, je l’ai trouvé encore plus ennuyeuse dans le roman et je préfère de loin le film sorti en 2003, où elle est plus aventureuse et battante et veut vivre des aventures extraordinaires, à tel point qu’elle envisage même de rejoindre les pirates. La Wendy du roman, une fois arrivée au Pays Imaginaire, passe son temps à s’occuper des Enfants Perdus, à préparer à manger et à repriser leurs vêtements, au lieu d’aller explorer l’île et affronter pirates et Peaux-Rouges…

Je n’ai vu que quelques adaptations de cette histoire et j’en ai encore beaucoup à découvrir. Chacune présente les personnages et les situations d’une manière différente, ce qui fait la richesse de cet univers. Ce qui me fascine le plus dans ce récit est la capacité de voler qu’a Peter Pan (un rêve que partagent sans doute nombre d’entre vous également ;), et voir les acteurs ou les comédiens s’envoler au-dessus de la scène (même si on peut voir les câbles qui les soutiennent) est toujours un moment magique qui me fait retomber en enfance…

Et vous, quel est votre avis, que pensez-vous de Peter Pan ? Avez-vous vu d’autres adaptations de cette œuvre, sous d’autres formats ? Lesquelles me conseilleriez-vous pour continuer mon exploration de cet univers ? 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Bonus #1 | Peter Pan

  1. Ah, je pense qu’on peut beaucoup débattre de l’univers de Peter Pan…
    Tu le sais, je n’accroche pas au dessin animé malgré mon amour inconditionnel pour les disney (ms celui-là n’a pas bercé mon enfance, ça peut en partie l’expliquer). Je trouve le film tellement plus profond et tellement plus réussi à une série de niveaux… Déjà, tu l’as souligné toi-même, le personnage de Wendy est plus abouti, plus aventureux, moins fade. J’aime quand elle se rebelle contre Peter Pan et lui souligne durement qu’il « n’a pas d’envergure ». On sent l’évolution de Wendy au cours du film, et ça, chapeau.
    Ce qui est très réussi aussi et le contraste entre l’innocence de l’histoire, un certain côté naïf même, et certains dialogues bien plus profonds glissés discrètement au sein de cette innocence.
    Par exemple, le moment où la mère de Wendy explique que leur père a « rangé ses rêves dans un tiroir et que parfois, tard le soir, nous les ressortons et nous les admirons… » mais que chaque jour et il est plus difficile de refermer ce tiroir.
    Les disputes entre Wendy et Peter sont aussi de très beaux exemples des messages glissés dans le film. Ou encore, une des dernières phrases lors de leur retour à la maison, disant que Peter regardait par une fenêtre « le seul bonheur qui lui était à jamais refusé. [oui, je connais ce film par coeur, haha]
    Toute cette réflexion sur le passage à l’âge adulte, les sacrifices qu’on doit tous faire pour cela, passe à la trappe dans le dessin animé, et je trouve ça dommage. Idem pour le début de romance entre Peter et Wendy, qui sert le fond de l’histoire je trouve – lui ne peut théoriquement pas aimer, car cela le ferait grandir…
    Je n’ai pas vu d’autres adaptations mais je les verrais sans doute avec plaisir !

    J'aime

    • Merci pour ce long commentaire très intéressant 😉 Peter Pan est effectivement un univers très riche, et je trouve que cette variété d’adaptations le rend justement encore plus intéressant, car chacune reflète une vision différente de l’histoire. Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant le film, qui développe davantage les caractères des personnages, et qui délivre également un message beaucoup plus profond (les deux passages dont tu parles sont particulièrement touchants).
      En ce qui me concerne, le dessin animé a fait partie de mon enfance, et je suis contente d’avoir pu le voir avant le film. Ainsi, à chaque âge, j’ai pu trouver quelque chose de différent dans cette histoire : le jeu et l’aventure quand j’étais enfant, et la réflexion sur l’amour, le fait de grandir,… quand je suis devenue ado. Les deux ont eu leur importance pour moi, et même si aujourd’hui j’apprécie plus le film pour les aspects que tu as soulignés, je regarde encore régulièrement le dessin animé (surtout pour certaines de ses chansons, que j’adore et que je connais par cœur 😉 ).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s