Les Dragons de la cité rouge | Erik Wietzel

Les Dragons de la cité rouge

Auteur : Erik Wietzel

Illustration de couverture : Magali Villeneuve

Editeur : Milady

Année d’édition : 2009

Mots-clés : Dragon, Mercenaire, Epée, Conquête, Vengeance.

– Nous nous battrons aujourd’hui. Et peut-être même que nous mourrons tous. Personne n’est immortel. Pas même les rois.

Alec Deraan, brillant officier ayant quitté l’armée pour devenir chasseur de prime, parcourt le monde avec son ami, le dragon Arkan, et vend son épée au plus offrant ; il est parfois aidé par Shen Sey, une mystérieuse femme à qui il est lié par un ancien pacte. Un jour, il est engagé par un petit seigneur pour tuer une bande d’hommes possédés devenus fous. Mais il ignore que ces hommes, avant d’être ensorcelés, étaient des émissaires royaux chargés de libérer le prince héritier de Redfelt, Nathan. En guise de rançon, les ravisseurs réclament Magioris, une épée maudite dans laquelle sont enfermées les âmes des dragons de Kalil, qui ont failli anéantir le royaume trois siècles plus tôt. Poussé par Eline, la souveraine de Redfelt (qui fut son amante des années auparavant), Alec accepte de partir à son tour à la recherche du jeune prince et de remettre l’épée. Mais si ces ravisseurs ont le pouvoir de libérer les dragons, le royaume courra un grave danger…

– Aucun doute, ton nom restera gravé à jamais dans la légende, dit Arkan.

– A quoi me servira cette légende, une fois mort ?

– Tu seras une étoile dans le ciel nocturne, une lumière pour éclairer la route des vivants.

Le roman Les Dragons de la cité rouge m’a fait découvrir Erik Wietzel (décidément, ces dernières semaines m’auront apporté beaucoup de découvertes !) et j’ai beaucoup apprécié l’univers de cet auteur. Nous explorons ici avec Alec Deraan, et à dos de dragon, un monde très vaste où ces créatures de légendes côtoient les humains. Il existe plusieurs espèces de dragons, certaines  aussi intelligentes que les hommes et douées de parole et de raison (notamment celle à laquelle appartient Arkan). Certains sont asservis par les hommes et leur servent de montures (presque) inoffensives, tandis que d’autres, comme les trois dragons de Kalil, sont assez puissants pour anéantir des villes entières et veulent annihiler la race humaine. Il y a donc une vrai diversité dans la présentation de ces créatures, ce qui donne lieu à des situations variées et très intéressantes ; pour une passionnée de dragons comme moi, c’est un vrai régal 😉

L’auteur a un style bien particulier, qui permet d’entrer immédiatement dans l’histoire : une écriture dynamique, des phrases souvent courtes, les actions s’enchaînent à un rythme rapide et le récit progresse bien, sans longueurs ou passages superflus. Certains éléments sont cependant moins approfondis, ce qui est parfois dommage. Ainsi, les relations passées entre les personnages sont quelques fois mentionnées, mais j’aurais aimé en savoir un peu plus, pour étoffer encore davantage les caractères des héros…

Erik Wietzel a écrit plusieurs autres romans, dont la trilogie Elamia parue chez Bragelonne ; et Les Dragons de la Cité Rouge fait également l’objet d’une adaptation en bande dessinée, dont le premier tome est paru chez Soleil en janvier 2016. Je sens que je vais passer à la librairie pour me procurer tous ces ouvrages et explorer davantage l’univers de cet auteur ! 🙂

Ma conclusion : Je découvre une nouvelle fois un excellent auteur français, que je vous conseille. Erik Wietzel nous embarque dans une grande aventure aux côtés de ses héros ; chevauchez les dragons et partez avec eux au combat !

Ma note: 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s